header forum
Forum Metalship Lyon - Forum Metal de la Communauté Metalship
Forum Metal de Lyon et de toute la région Rhône-Alpe de la communauté Metalship : news, concerts, présentations de groupes, annonces et toute l'actu metal autour de Lyon.

Accueil ForumMetalshipConnexion
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
 Le Metal se mobilise pour l'Afrique / Esapce culturel de Mions 07/02/2009 
Auteur Message
niveau 3Alysta
Baron (Nobles)


Femme Inscrit le : 13 avril 08
Messages : 1486
Localisation : Lyon, FR

Signaler ce message Répondre en citant
MessageSujet: Le Metal se mobilise pour l'Afrique / Esapce culturel de Mions 07/02/2009   Heure du post :dim. 15 févr. 09 - 04:33



Le Samedi 7 Mars au Centre Culturel de Mions, le metal s'est mobilisé pour les enfants démunis en Afrique. Et il s'est bien mobilisé, puisque pas moins de 7 groupes ont répondu présent! Et il faut croire que le chiffre 7 est un porte chance, puisque cette manifestation s'est déroulée dans un esprit bon enfant.

Le projet a été impulsé par une jeune fille qui a collaboré avec l'association VOAGA et a voulu sensibiliser les jeunes à cette cause. Elle a donc pensé à les mobiliser par ce qui les intéresse, à savoir les concerts de groupes qu'ils apprécient et a pris contact avec ces derniers. Une dynamique est née qui a abouti à l'organisation de cette belle soirée.

Arrivée à 18h30 sur les lieux, je trouve un public encore clairsemé et très jeune. Tandis que les groupes font les dernières mises au point, je constate déjà la bonne humeur et la gentillessse des organisateurs. La salle quand à elle, est assez récente, ni trop grande, ni trop confinée et offre une acoustique assez correcte.

______________________________________________________________________________________

Burn the priest
Le concert débute vers 19h00 avec Burn The Priest , un jeune groupe qui affiche une influence plutôt black metal. Le set est assez convenu, les compositions sont de qualité, même si sans grande innovation. Le guitariste et le bassiste font montre de bonnes dispositions et délivrent une bonne prestation, le jeu du batteur étant toutefois sans grand relief, le groupe gagnerait à avoir une rythmique plus nuancée. Tant qu'on écoute les instruments on se dit que ce groupe, très jeune nous offre une musique d'un niveau tout à fait honorable qui demande juste à mûrir. Mais, car il y a un mais, dès que le chanteur entre en scène, si l'on peut dire, les choses se gâtent! Parce que c'est tout simplement assez ... difficile à supporter, celui-ci cumulant tous les lieux communs du black grunt : (mauvaise ) voix gut même dans les échanges avec le public, jeu de scène ( si on peut dire! ) statique et caricatural au possible; on se dit même que ses acolytes ont beaucoup de mérite pour arriver à sauver l'ensemble finalement. Ils ont tout de même réussi à enthousiasmer une frange (jeune) du public encore peu nombreux.

Pour résumer, Burn the Priest a une (très grande) marge de progression à condition que la section rythmique (le batteur, notamment) essaie de diversifier un peu son jeu , ce qui est tout à fait envisageable, avec du travail.
En revanche, le plus rédibitoire reste la voix, car il est faux de penser que chanter dans le registre black s'improvise. Ce genre reste au contraire très difficicle à gérer , un manque de maitrise se sanctionnant immédiatement par le ridicule ainsi qu'un rendu désagréable et un manque de personnalité par l'ennui de l'auditoire; ce qui peut devenir assez insupportable même pour un amateur de bon black metal!
Burn the Priest mérite cependant les encouragements afin de perséverer et aussi pour avoir eu la tâche, pas si aisée, d'ouvrir la soirée.
Deux options s'offrent à ce genre de groupe : faire de la bonne musique mais en restant dans les recettes déjà éprouvées ou se forger une personnalité dans un genre où officient de grands groupes mais aussi pas mal de clones! Quelle que soit la démarche qu'ils choisiront il faudra en passer par du travail et surtout une grosse remise en question au niveau vocal.

Burn the priest
Guitare : Max
Batterie : David
Chant : Cedric

Set list:
masked jackal
rape you all
ruin
necrophilia
burn the priest
my dream

______________________________________________________________________________________

Orfèvre
Orfèvre est le second groupe qui entre en jeu et nous changeons immédiatement d'ambiance puisque ce groupe délivre un emo/ screamo hardcore assez convaincant. Le quatuor ne manque pas d'humour et fait face aux aléas techniques avec une certaine ... décontraction ( batterie à la mobilité étonnante notamment). Le batteur ne se laissant pas démonter et reprennant son jeu avec sang froid, le chanteur nous informe que nous risquons de ne pas comprendre les textes qui sont en arabe ( ce qui n'est pas très perceptible à l'oreille, il faut l'avouer). La bonne humeur est de mise et sur le plan musical le groupe fait montre d'une créativité intéressante, avec des compositions originales et asez mélodiques. La mélancolie de certains morceaux est assez propice à une rêverie en contraste avec l'attitude assez enjouée du chanteur guitariste. Le groupe nous gratifie d'un beau passage instrumental qui met en avant leurs qualités techniques et émotionnelles. Le set s'achève laissant une bonne impression et un sourire aux lèvres et donne envie d'écouter l'EP qui est déjà sorti.

Label : Tokyo Jupiter
Guitare : Jey
Guitare-chant : Rafik
Batterie : Stan
Basse : JB

myspace: http://www.myspace.com/orfevre

______________________________________________________________________________________

Ecarlate
Le troisième groupe est Ecarlate , qui officie dans un emo screamo rock aux textes assez poètiques (très bel "écarté des abysses"). Si la qualité et l'inspiration sont bien présentes au niveau des compositions, la cohérence entre les membres du groupe n'est pas de mise et le manque de conviction transpire dans le jeu de batterie, l'exécutant (qui officiait au chant dans Burn the Priest) semblant attendre que le moment se passe et bâclant proprement sa prestation.
C'est fort dommage car ce groupe a des choses à dire et pourrait le faire avec brio quand on connait la teneur de leurs morceaux! Mais ce live ne leur rend pas justice et c'est d'autant plus narvrant que le chanteur guitariste nous annonce qu'il s'agit du dernier concert d'Ecarlate.
Divers problèmes techniques venus émailler le set, ajoutent encore au malaise que les deux autres membres du groupe ont bien du mal à dissiper. Ce show tend à prouver s'il était besoin qu'un groupe n'est pas uniquement fait de bonnes compositions et de présence (ou d'absence de talent) mais aussi d'alchimie entres différentes personnalités qui oeuvrent ensemble dans le même but : donner le meilleur du groupe en donnant le meilleur d'eux mêmes; ce qui n'était pas le cas en l'occurence, si on s'en tient à la mine du batteur qui a manqué pour le moins de respect que ce soit à l'égard du public ou à celui de ses comparses en laissant transparaitre son manque de motivation. Un adieu au public qui doit laisser un goût amère au fondateur du groupe. Mais il serait regrettable qu'une telle source d'inspiration reste inexploitée; on ne peut que souhaiter un nouvelle formation plus harmonieuse aux membres motivés et c'est peut-être mieux que cela finisse pour permettre la naissance d'un autre combo qui, n'en doutons pas, fera montre d'une bonne créativité et d'un professionnalisme renouvelé. Bon courage pour la suite!

Guitare-chant : Tonio
Basse-chant : Alexis
Batterie-chant : Cedric

set list:
mercantile
ecarté des abysses
timides mercis
des hommes et des murs
isocarde


______________________________________________________________________________________

Mauvaise graine
Nous voici arrivés à la moitié de la soirée quand Mauvaise Graine entre en scène avec une set list incluant les titres présents sur leur myspace mais aussi trois inédits, ma foi du même calibre, c'est à dire un metal au style unique emo/screamo, dans lequel transparaissent de multiples influences; nous reconnaisons au chant le batteur d'Orfèvre qui fait preuve d'autant de brio au chant qu'au domptage de batterie rétive; il dégage un charisme certain et ne ménage pas sa peine dans l'occupation de l'espace scénique ( souplesse étonnante, combat épique avec le fil du micro et mouvements prouvent qu'il vit ce qu'il chante) ni d'ailleurs sa voix (bien qu'il prétende qu'il va la perdre ce qui ne sera pas le cas fort heureusement).

Le groupe attaque avec "Des rires, son masque et son flingue" à l'intro electro originale qui ne laisse en rien augurer la rage qui va suivre tant au niveau musical que vocal, enchainé avec "Neat" et une attaque de guitare qui conserve un son assez énorme tout en étant varié.
C'est là un des points forts de ce groupe : présenter des ruptures sans cesse renouvelées que ce soit au niveau rythmique (le batteur et le bassiste gèrent des changements de rythme de façon remarquable et on sent le travail de recherche à ce niveau), guitaristique ou vocal (Stan passe de la voix claire d'un timbre très chaud à un chant crié très bien amené) et franchir ces ruptures avec une facilité déconcertante.

On ne s'ennuie jamais parce qu'on est sans cesse surpris, voir pris de cours par les variations incessantes des compositions! Ce qui est assez étonnant c'est que l'ensemble garde en même temps une cohérence au niveau de la structure et de l'ambiance. Mauvaise Graine est un animal polymorphe qui avance en rampant sur scène et vous saute à la gorge dans une débauche d'énergie terrassante. Des incursions quelque fois bluesy, un son parfois très groovy et une ambiance un rien malsaine et polar noir font voyager dans un univers très particulier, très atypique glauque et sombre, presque baroque comme par exemple "Romance à la lueur d'une chandelle" à la décadence fascinante qui nous raconte son histoire.

Des musiciens talentueux et carrés (voir perfectionistes, cf séance de réaccordage) très inspirés mais aussi, et ce n'est pas négligeable, très complices; un son très innovant et experimental, une énergie débordante et un plaisir évident d'être sur scène devant un public qui le leur rend bien et se montre plus réactif que jamais! Pour résumer un set très réussi et un plaisir partagé sur la scène comme dans le public! On attend avec impatience la démo qui doit sortir prochainement.

Mauvaise graine
Basse : Benoît
Guitare : David
Chant : Stan
Batterie : Stephane

set list
Des rires, son masque et son flingue
Neat
Cycle
À fleur de peau
Rock'n roll song (chanson actuellement sans titre)
Romance à la lueur d'une chandelle
À trop vouloir en savoir.

http://www.myspace.com/gangraine

______________________________________________________________________________________

Militia
Le groupe qui prend ensuite la scène d'assaut est Militia qui délivre un metal de bonne facture bien que très classique. Ce groupe a un bon potentiel avec des compositions aux riffs bien sentis mené par un chanteur qui a une présence indéniable. Le son gagnerait toutefois à être plus carré et calé rythmiquement dans ses attaques; le manque de précision fait perdre le côté executif du genre que ce soit au niveau de l'osmose batterie/basse ou du jeu du guitariste qui n'est pas dénué de virtuosité mais pêche par un manque de ... conviction ou d'aisance ( dans les solis, le son était parfois confus là où on aimerait entendre chaque note se détacher).Dommage également de supersposer des grunt aux solis qui du coup sont un peu couverts! Mais rien d'insurmontable avec de la persévérance et du travail pour ce groupe qui semble prendre plaisir à jouer. Le chanteur avec une voix assez atypique mais qui peut ne pas faire l'unanimité (assez nasale), a une bonne présence scénique et communique volontiers avec son public tout acquis à sa cause; un charisme indéniable ( Satyricon son ?) mais parfois à la limite de la caricature (grimaces) qu'il convient de personnaliser davantage. Un groupe qui a donc des qualités et un potentiel à travailler pour s'affirmer notamment dans la frappe ( hé oui ! quand on fait du metal ; ça frappe fort mais aussi précis ; il faut clouer l'auditeur sur place ou lui donner l'envie féroce de head banger, mais cela demande un travail bien plus conséquent qu'il n'y parait!)

Militia
Guitare : convers
Batterie :Cedric
Basse : Alexis
Chant : Clyde

set list:
memories
so bool
creeping death
dur comme fer
24th september
marion
and why

______________________________________________________________________________________

Sillytwats
L'avant-dernier groupe est Sillytwats qui attaque d'entrée avec un son pro, carré et incisif qui emporte l'adhésion d'un public pourtant devenu moins nombreux. L'experience et la maîtrise sont de la partie avec un chanteur qui déploie une aisance vocale et des musiciens experts! De fort belles parties de guitares témoignent une technicité et un bon feeling que ce soit dans les compositions du groupe ou dans les reprise de Metallica ; le groupe évolue dans un répertoire thrash heavy qui convainc les plus jeunes comme les plus âgés du public, certain headbangant avec conviction. Un groupe qui évolue avec aisance dans son registre et prend un plaisir évident à évoluer devant un public qui ne lui était pas forcément acquis au départ; à tel point que dans l'élan , il déborde largement du temps qui leur était aloué, ce qui est un peu regrettable pour le groupe suivant et ceux qui sont passé avant et ont respecté leur programmation. Cependant, il faut leur reconnaitre le mérite d'avoir secoué le public qui commencait à être fatigué étant donné l'heure tardive.

Sillytwats
Erwan : guitare
Arnaud : batterie
Chant : Fab
Basse : Crez
Guitare rythm : Allan


______________________________________________________________________________________

MSD
Le soin de cloturer cette belle soirée musicale est laissé à MSD , groupe qui jouit d'une belle notoriété locale et délivre un son punchy thrash metal sous la forme d'un trio plein d'énergie et de qualités musicales et techniques. Le public décimé par la fatigue répond présent sous les coups de buttoir du groupe survolté qui distille ses compositions avec hargne. Le set se termine dans la bonne humeur par la reprise d'Antisocial de Trust pour lequel le groupe est rejoint par des musiciens des autres groupes mais également pour finir par quelques membres du public, bien chauffés qui dans leur excitation parviennent même à provoquer un incident technique en abimant le jack du guitariste, interrompant ainsi le morceau ! Mais le groupe tenace reprend la chanson avec un jack d'emprunt et termine ainsi le concert dans la bonne humeur.

MSD
Batterie : Mick
Basse : Seb
Guitare : Didier

set list:
Aneurism
Kiss law
No more
Forever young
Insane
The art of anger
NRV
Biker's road
Antisocial



L'une des organisatrice est invitée à donner le mot de la fin et remercie chaleureusement les groupes participants ainsi que le public et tous les acteurs du projet, en laissant entendre que l'experience a été une réussite et pourra être rééditée l'année prochaine.

On ne peut qu'abonder dans son sens car la soirée fut réussie et s'est déroulée dans la bonne humeur malgré quelques problèmes techniques. On peut d'ailleurs rendre hommage aux organisateurs qui ont pris le risque de promouvoir un projet dans un milieu qu'ils ne connaissaient pas et qui souffre d'un à priori souvent négatif, aussi au jeune public qui a joué le jeu en répondant présent (presque 180 entrées) et s'est comporté de façon remarquable mais également aux ingénieurs du son qui ont eu la tâche difficile de donner un son le meilleur possible aux 7 groupes qui se sont succédés; malgré les besoins très différents innérants aux styles variables des groupes et le manque de temps pour faire les ajustements, ils ont fait preuve de patience et d'écoute envers les groupes et malgré des incidents techniques, le son était globalement assez correct. En fin et surtout merci à tous les groupes pour cette bonne soirée et le bon esprit dont ils ont fait preuve pour une très bonne cause ...Une experience à méditer et qui devrait inspirer d'autres initiatives pour le plaisir des metamélomanes et pour soutenir les justes combats!

contact VOAGA ( VOuloir AGir avec l'Afrique)
VOAGA INTERCO
104 rue du 23 août 19944
69780 MIONS

voaga@wanadoo.fr

Alysta pour METALSHIP.

____________
L'Amour véritable est celui qui ne doit pas finir , que l'on redoute de voir mourir , pas celui dont on est lassé avant même qu'il aie commencé ... Un ange touché par la grâce , un matin de lumière me l'a soufflé ...//

L'âme ne parle bien que de ce qu'elle aime et chérit , mais aussi de ce qu'elle connait bien ... Aussi je parle de l'oiseau qui vole au dessus de mon épaule , car il est mien . Te connais-tu toi-même pour t'ériger en sage et parler au nom des autres ? (sagesse Navaro)


Dernière modification le dim. 15 févr. 09 à 14:28 par Alysta

 Réponse rapide
  Page 1 sur 1
Forum Metal - Communauté Metalship :: Forums Metalship locaux :: Forum Metalship Lyon :: Chroniques, critiques et live reports
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet